COMMUNIOUE DU MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO

Publié le par MLC

C’est avec consternation que le Mouvement de Libération du Congo a pris connaissance de ia décision, rendue ce mercredi 02 décembre 2009, par la chambre d’appel de la Cour Pénale Internatlonale annulant la décision du premier juge qui avait accordé la liberté provisoire au Sénateur Jean Pierre BEMBA GOMBO,

A ce suiet. le Mouvement de Libération du Conoo déclare ce oui suit :

1. Le MLC dénonce lhcharnement à caractère politique du Procureur Luis Moreno 0 Campo sur la personne du Sénateur Jean Pierre BEMBA GOMBO ; parce que, entre autres, jusqu’à ce jour, aucun acte de Doursuite n’a été Dosé à l’encontre de I’ancien Président Centrafricain, Ange-Félix Patassé, poutant principal intéressé dans l’affaire.

2. Le MLC déplore le fait que la chambre d’appel de la CPI ait adhéré aux thèses du procureur ; qui consistent à dire :
-  que Jean Pierre BEMBA, en liberté provisoire, serait une menace pour les témoins à charge. A lhppui de cette thèse, il met en exergue les attentats perpétrés à Kinshasa contre deux membres du Gouvernement actuel ; alors qu’il est de notoriété publique que cétait un grossier montage politicien.

-  que Jean Pierre BEMBA aurait l’intention de se soustraire à la justice, alors quâ ce sujet, la défense a apporté toutes les garanties que Jean Pierre BEMBA, Sénateur, ancien Vice- Président de la République Démocratique du Congo, ancien candidat Président de la République, Président du plus grand pafti politique de lbpposition, n’a nullement l’intention de se soustraire à la justice internationale, parce qull est convaincu de son innocence et qu’il a foi en la neutralité politique de la Cour Pénale Internationale.

3. Le MLC appelle tous ses cadres, mllitants et sympathisants, à rester vigilants et mobilisés sur cette affaire qui dénote de plus en plus des interférences à caractère politique.

Il les invite à rester unis et soudés autour des idéaux de notre cher parti et de notre Président National, La lutte pour lhvènement de la démocratie, la bonne gouvernance dans notre pays et pour l’amélioration des conditions de vie du peuple congolais continue.

Avec Dieu, nous vaincrons.

Commenter cet article