Danger: enlèvements à Dongo

Publié le par Apareco

 

RDC / Province de l’Équateur : SOS Danger: enlèvements à Dongo

Les médias congolais étant condamnés à ne relayer que ce qui plaît au pouvoir en place en RDC, la rédaction de l’oeil du Patriote continue comme à son habitude, à relayer et à informer les congolais sur tout ce que le pouvoir d’occupation installé à Kinshasa tente de dissimuler à tout prix à l’opinion public national et international. C’est pour cette raison que L’oeil du Patriote relaie le communiqué ci-dessous, transmis ce jour, par les insurgés de Dongo qui dévoilent les dessous des arrestations orchestrées à Dongo et aux environs, et tant vantées par le gouvernement congolais. Notre correspondant donne des précisons sur les personnes arrêtées et les circonstances de leur rafle. Encore un épisode qui en dit long sur les méthodes de notre imposteur national. A la lumière des faits, l’oeil du patriote appelle vivement les ONG de défense des Droits de l’Homme à se saisir rapidement de ce dossier, plusieurs vies sont à nouveau en danger.

Paris le 11 Novembre 2009 La rédaction/ L’OEIL DU PATRIOTE ====================================================================== L’OEIL DU PATRIOTE 2 www.aparecordc.org L’OEIL DU PATRIOTE RDC : Kozanga koyeba ezali liwa lya ndambu

Les jeunes dits drogués ont été arrêtés lorsque le convoi de l’armée a quitté Gemena pour se rendre à Dongo. Et pour la plupart, ce sont de jeunes commerçants. Pas un seul élément armé ne figure parmi eux. Les insurgés de Dongo mettent monsieur Mende au défi de prouver le contraire à la face du monde. Certes, il est capable de fabriquer des éléments armés, comme ils en ont l’habitude. L’exemple du pasteur Fernando Kutino est là pour l’attester. Notre crainte est de voir ces jeunes êtres passés par les armes. Surtout que le cas de Dongo tombe sous le coup de la politique d’extermination des ressortissants de la province de l’Equateur. Notre communauté, nos anciens, nos parents, comptent sur la compréhension de toutes les personnes soucieuses du respect de la vie humaine, en RDC et au sein de la Communauté internationale, pour éviter à nos jeunes frères le pogrom programmé par les « libérateurs » héritiers de l’’AFDL.

 

Fait à Dongo, le 11 novembre 2009 Ambroise LOBALA MOKOBE Correspondant particulier

COMMUNIQUE

Inquiétude au sujet du sort réservé aux jeunes commerçants enlevés à Dongo par les autorités congolaises

La dernière rafle organisée par les autorités congolaises à Dongo et les environs alors que les insurgés s’étaient déjà retirés de la ville suscite beaucoup d’inquiétude au sein de la population et risque de coûter cher à notre communauté. En effet ce que le ministre Lambert Mende avait affirmé être l’arrestation d’une centaine de jeunes drogués, dans la bourgade de Dongo ne correspond pas, une fois de plus, à la réalité des faits.

 

 

Commenter cet article