Inculpation d’un Nigérian de 23 ans après l’attentat manqué aux Etats-Unis

Publié le par KAYEMBE LUKENGU

Umar Farouk Abdulmutallab de nationalité nigériane a été accusé par la justice américaine d’attentat contre un avion reliant Amsterdam à Detroit (nord des Etats-Unis) le vendredi 25 décembre 2009. Cet acte criminel a été condamné par la plus haute organisation islamique du Nigeria. .

Un Nigérian de 23 ans accusé d’avoir tenté de faire exploser en vol un avion reliant Amsterdam à Detroit (nord des Etats-Unis), le vendredi 25 décembre 2009, au moyen d’un puissant mélange explosif, a comparu samedi devant le juge qui lui a officiellement lu l’acte d’accusation.

Umar Farouk Abdulmutallab, fils d’un riche banquier et étudiant brillant, a été inculpé pour avoir «tenté de détruire un avion Northwest Airlines en approche finale de l’aéroport de Detroit le jour de Noël, et avoir introduit un explosif à bord de l’appareil», a indiqué un communiqué du ministère de la Justice dont une copie est parvenue à l’AFP, le samedi 26 décembre 2009.

Le jeune homme aurait également affirmé avoir été entraîné par des membres d’Al-Qaïda au Yémen, où sa famille dit qu’il s’est rendu cet été.

Le juge Paul Borman s’est rendu à l’hôpital de Detroit et lui a lu l’acte d’accusation au cours d’une audience de 20 minutes. Le suspect a été admis dans cet établissement pour des brûlures consécutives à sa tentative d’activer de la penthrite, un puissant explosif, pour faire sauter l’Airbus A330 qui transportait 278 passagers et 11 membres d’équipage.

ORGANISATION ISLAMISTE

Selon des témoins et l’ordonnance d’inculpation, Abdulmutallab a avoué avoir injecté à l’aide d’une seringue un liquide chimique dans une poudre qu’il avait cachée sur sa cuisse, pour tenter de faire exploser l’avion.

Réagissant après cette sale besogne, la plus haute organisation islamique au Nigeria a,d’après l’AFP, condamné fermement hier dimanche 27 décembre 2009 cette tentative d’attentat contre un avion américain.

«Nous sommes embarrassés par cet incident et condamnons fermement l’action présumée de ce jeune homme. Cela devrait être perçu comme un cas isolé», a déclaré à l’AFP le secrétaire général du Conseil suprême des affaires islamiques (SCIA), Lateef Adegbite.»Nous ne pensons pas qu’il existe au Nigeria de groupe islamique enclin à de tels actes criminels et violents», a-t-il poursuivi.

Reste que le juge américain décide du sort du terroriste Umar Farouk afin de décourager tous les bandits qui continuent à tuer au nom de dieu.

Commenter cet article