La délégation du MLC France reçu par Jean Pierre BEMBA à la Haye

Publié le par Mlc France

Une délégation de la section-France du parti politique MLC (Mouvement de Libération du Congo) viennent de rencontrer le président du MLC, le sénateur Jean Pierre Bemba, au sein de la prison de la ville hollandaise La Haye où il est emprisonné dans l’attente de son procès par la CPI (Cour Pénale Internationale) où trône le procureur Moreno.

Nous avons ouvert pour la première fois nos colonnes au MLC-France en l’informant au préalable sur notre liberté du journalisme congolais en Europe et le cadre de notre politique éditoriale car le Magazine Ngambo Na Ngambo fait lui-même ses choix de traitement de l’information (enquête, publi-reportage,interview, éditorial, reportage,billet...).

"mpo na kolanda ba nzela ya kokoba, bawuti nde kokutana na mokonzi wa bango Jean Pierre Bemba" (en Lingala : "pour des nouvelles synergies de stratégies, ils viennent donc d’avoir une réunion de travail avec leur leader Jean Pierre Bemba "). Mr. Emmanuel Ikabanga, le représentant du MLC en France, nous a fait ce rapport.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 4 DECEMBRE 2009 A LA HAYE.

Le vendredi 4 décembre 2009 de 13H30 à 15H30, une forte délégation venue de l’Afrique et de l’Europe s’est réunie autour du président national du MLC, monsieur Jean Pierre BEMBA. C’est monsieur Emmanuel IKABANGA qui a conduit la délégation du MLC-France.

De l’inédit dans le MLC : organisations des primaires.

L’on vous communique ces quelques points majeurs parmi les 100 propositions du MLC qui vont entrer en vigueur dès l’année 2010.

Dès l’entrée en l’an 2010 qui marque aussi les 50 ans de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, le parti politique congolais MLC appliquera le système des élections primaires à l’intérieur de son institution. Et cela afin d’éradiquer la corruption, l’incompétence et le manque d’amour pour le parti. C’est de l’inédit en son sein et un encouragement pour le fonctionnement démocratique.

Le MLC met en place ce système de primaires comme mode de désignation de ses élus et cadres.

" Cela nous permettra de bien gérer les ambitions des uns et des autres et surtout de choisir des êtres humains ,femmes ou hommes de qualité sur la base de projets et de compétences ", a déclaré avec convictions monsieur Emmanuel Ikabanga.

"Tolinga mboka mpe tolinga MLC na ntina ya bomengo ya batu nionso ya Congo".Son message en tant qu’un représentant d’une section européenne qui soutient totalement Mr. Jean Pierre Bemba et les valeurs du PLC est clair et sa traduction française est " aimons le pays et soutenons le MLC à juste titre pour le progrès heureux de tout le monde de la république Démocratique du Congo ".

Renouvellement...avec des jeunes ayant des convictions.

Dès 2010, une nouvelle classe politique (des jeunes) sera en action.Le MLC renouvellera sa classe politique à partir de cette année là . et la dynamique est déjà en installation.

Le MLC rappelle à ses cadres et militants que la politique n’est pas un métier mais une conviction avec une passion patriotique pour rendre service à la population congolaise.

Il est temps que nous renouvelons notre classe politique. Un parti peut survivre que lorsqu’il y a des débats d’idées, des nouvelles stratégies, de vraies reformes engagés etc.....

" Afin de redynamiser des activités du parti, donner un nouvel élan au sein du mouvement, nous allons favoriser des jeunes, selon leurs compétences, et leurs motivations, à prendre de responsabilités pour apporter leur dynamisme, leur savoir faire, et surtout donner l’opportunité à cette nouvelle classe politique de mettre en place une autre manière de faire de la politique ", mentionne également le représentant du MLC sur le territoire de la République française, monsieur Ikabanga.

Dès 2010, le bilan de résultats est obligatoire . "Ezali ngonga ebeti bobele libela ? "(en Lingala : "est ce que la cloche a -t-elle réellement sonné ? ).

Le MLC demandera à ses élus de présenter chacun son bilan durant le mandat exercé.

Le bilan n’est pas seulement l’affaire de ceux qui sont au pouvoir dans l’exécutif, c’est à dire le gouvernement. Même nous dans notre parti , nous devons présenter nos bilans auprès de la population qui nous ont donné mandat en tant que des élus de l’opposition institutionnelle.

Voilà pourquoi chaque élu du MLC, dont son bilan sera négatif ou nul ne figurera plus dans la liste pour des prochaines échéances électorales (locales, provinciales et ou nationales ). Cet esprit de cette réunion très importante est inscrit dans le marbre, a précisé monsieur Emmanuel Ikaba

"Le fait d’introduire cet esprit de résultat et de sacrifice au sein de notre parti MLC pour bien servir la population congolaise et la république que nous avons héritée à partir des valeurs politiques, humaines , historiques et d’hospitalité de nos BANKOKO ( mot en langue internationale congolaise Lingala : "Ancêtres"), nous espérons que ceux qui font la politique politicienne pour leurs ambitions personnelles n’auront plus de places au sein du Mouvement ". a conclu le représentant du MLC-France, Mr. Ikabanga, une personnalité dont les idées et actes démocratiques sont bien vus dans la diaspora.

En effet, les Congolaises et Congolais de la diaspora en France comme leurs compatriotes dans les autres pays européens vivent dans des réalités démocratiques de ces systèmes des Européens et ont acquis eux-mêmes leurs indépendances d’esprit et du ventre.

D’où leurs critiques ou soutiens pour des personnalités de la vie politique. Et Mr Emmanuel Ikabanga "passe" bien et le MLC-France "passe aussi bien".

Prochainement, le Magazine Ngambo Na Ngambo publie l’interview exclusive qu’il nous accordée , à Paris, en présence de messieurs Ferdinand Lufete et Thierry Mongita, deux des membres du MLC-section France.

LILO MIANGO

Commenter cet article