Lubumbashi : quatre députés provinciaux tabassés au siège de leur institution

Publié le par KAYEMBE LUKENGU

Quatre députés de l'assemblée provinciale du Katanga ont été passés à tabac ce jeudi par des jeunes venus assister à la plénière. Leur tort c'est d'avoir décidé de quitter la salle pour protester contre ce qu'ils considéraient comme la mauvaise police des débats par le président de l’institution, rapporte radiookapi.net

Monga Tutu, l'un des députés provinciaux du Katanga passés à tabac

La plénière n'a duré qu’une dizaine des minutes. Après l’adoption de l’ordre du jour, le député Monga Tutu, membre du RCD, demande une motion incidentielle. La parole lui est accordée. Il lit un article du règlement intérieur pour convaincre le président Gabriel Kyungu wa Kumwanza de l'Unafec, à accepter leur motion contre le questeur de l’assemblée. Le président refuse de prendre la motion en plénière. Par contre, il exige que chaque député signataire de la motion confirme, à tour de rôle, sa signature. Les députés ayant déposé la motion quittent la salle. Aussitôt sortis, ils sont rattrapés par plusieurs jeunes non autrement identifiés. Selon ces jeunes gens, les députés ont fait montre d'un outrage envers la personne du président de l'assemblée provinciale du Katanga. Ils se mettent donc à tabasser les parlementaires, blessant au front l'un d'entre eux, le député Monga. Ce dernier rentre dans la salle avec les habits en sang. Ce qui révolte ses collègues députés qui refusent de continuer à siéger, contraignant le président de l'institution, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, à suspendre la séance.

Commenter cet article