Plusieurs combattants tués dans les affrontements entre les FARDC et les insurgés de Dongo

Publié le par Congo indépendant

Plusieurs combattants parmi les insurgés de Dongo, dont le nombre n’a pas été précisé, ont été tués lors des affrontements qui les ont opposés aux FARDC (Forces armées de la RDC ), appuyées par la MONUC , mardi et mercredi dans les localités de Popito, Tandala et Bozene, situées respectivement à 63 km , 68 km et 90 km de Gemena, a-t-on appris jeudi des services officiels au chef-lieu du Sud-Ubangi.

Une vingtaine d’autres combattants ont été capturés, tandis qu’une auto blindée et un camion de munitions ont été récupérés par les FARDC, qui progressent en direction de Dongo, localité assiégée depuis plusieurs jours par des insurgés de la tribu Enyele , précise-t-on de même source.

Pendant ce temps, indique-t-on de même source, la population de Gemena commence à retourner dans la ville qu’elle avait désertée à la suite d’une campagne médiatique sur des prétendus envois massifs, par Kinshasa, de troupes devant être «déployées à Dongo» avec une mission répressive.

Les ressortissants de la tribu Enyele, en conflit d’étangs avec une autre tribu, les Boba, occupent la localité de Dongo d’où ils ont chassé ces derniers, rappelle—t-on. Ils seraient dirigés par un ancien colonel des FARDC du nom de Benjamin Nyangbaka, en exil, et conduits sur le terrain par un certain capitaine Emeka Nyanakala, en rupture avec les FARDC, selon les services officiels au chef-lieu du Sud Ubangi.

Commenter cet article